Darshana

Harmonisation Énergétique et accompagnement dans l'Aude et à distance

Présence des Anges sur le plan physique, émotionnel et intellectuel

ange

 

63 – ANAUEL du 31 janvier au 4 février / Plan physique

28 – SEHEIAH le 4 février / Plan émotionnel

32 – VASARIAH entre 10h20 et 10h39 / Plan Intellectuel

Je te remercie de ton aide,

d’avoir permis la concrétisation de mon projet

voué au service du Divin.

De me permettre cette vision de l’Unité,

de faire de moi un citoyen de l’Univers.

Que je puisse être canal de ta protection et ta lumière miraculeuse.

Que je puisse suivre tes signes,

écouter ton appel,

et transmettre tes messages.

Répands ta sagesse et ton calme.

Et maintenant pouvoir me pardonner et libérer les sentiments de culpabilité.

Avoir le discernement juste entre le mal et le bien.

Merci pour ta bienveillance,

que je puisse faire autant !

Ainsi soit-t-il

Amen

Article apparu sur « La révolution Intérieure »

La spiritualité mène-t-elle au bonheur ?

Récit du parcours initiatique de Darshana !

Darshana a 33 ans. Cette jeune colombienne vit depuis plusieurs années près de Carcassonne, en plein coeur du pays cathare en France. Elle travaille au quotidien auprès d’adultes handicapés. Il y a 7 ans, lors d’un séjour sur sa terre natale, elle expérimente lors d’un rituel chamanique les effets de l’Ayahuasca. Cette plante sacrée d’ Amérique du Sud est connue pour provoquer des états modifiés de conscience.  Cette expérience a changé sa perception du monde.  Elle poursuit depuis, un chemin  peu fréquenté : celui de la quête spirituelle.

Rencontre avec une âme éclairée !

«  La véritable spiritualité se reconnaît dans sa façon de vivre et d’aborder l’existence, et non dans ce que l’on transmet de ses croyances » 

Nathaniel Branden :  écrivain et psychothérapeute

Le retour aux sources

« Lorsque j’ai décidé de retourner en Colombie , c’était comme un appel. J’étais en France depuis quelques années, et j’ai toujours eu beaucoup de mal à m’ adapter à cette société  très différente de la mienne. Mon arrivée en France a été plus compliquée que ce que j’imaginais. N’ayant pas les mêmes codes,  je me suis sentie incomprise, en perte de repères, rejetée. En Colombie, j’ étais quelqu’un, en France, personne. Je n’avais plus ma famille et mes amis ou les gens au quotidien qui reconnaissaient qui j’ étais. J’ai dû renoncer à mon identité et apprendre à vivre autrement. J’ai donc eu besoin de revenir sur mes terres pour me reconnecter avec moi-même.  »

Le parcours initiatique de Darshana débute au milieu de la forêt colombienne. Entourée de chamanes, elle se prépare à suivre le rituel de l’Ayahuasca. Pendant 10 jours  on lui demande de se nourrir  exclusivement de fruits et de légumes. L’objectif est alors de purifier le corps avant d’ingérer la plante. La cérémonie chamanique se tient la nuit en pleine nature, autour d’un feu. Les premières heures qui suivent l’absorption de la potion hallucinogène ne lui ont pas laissé un souvenir très agréable.  » Cela a été très violent. J’ai été prise de vomissements interminables. C’était comme un immense nettoyage. Puis ces sensations inconfortables se sont calmées. Et je me suis sentie en grande connexion avec la nature, les bruits de la forêt. Je me suis sentie fortement reliée avec mes racines indiennes. L’espace d’un instant je suis comme sortie de la colère et de la haine présentent dans ce monde. Cela m’a laissé une très forte impression« , poursuit Darshana.

Comme Darshana des milliers de personnes issues de tous les continents du globe ont vécu une expérience similaire auprès de chamanes d’Amérique du Sud.

Le réalisateur français Jan Kounen auteur de Doberman et de Blueberry avec Vincent Cassel est fasciné depuis toujours par le chamanisme. Il évoque ce sujet dans son documentaire intitulé « D’autres Mondes » dont voici un extrait :

 A l’issue de cette expérience chamanique, le  retour  en France a été difficile.  » Je ne pouvais plus vivre la vie  que j’avais avant cette expérience », explique-t-elle. Elle poursuit :  »J’étais dans l’ignorance, l’illusion , j’étais comme endormie. Je subissais ma vie, je n’étais pas heureuse en amour, je n’avais pas confiance en moi. J’ai décidé après cette expérience chamanique de reprendre ma vie en main et de faire un pas supplémentaire vers moi-même », se souvient-elle. Darshana  quitte son mari, déménage, reprend tout à zéro. Elle découvre alors le tarot de Marseille et  travaille sur les archétypes. Un support comme un autre pour sonder les profondeurs de son âme et de son inconscient.

 Les murmures des Anges

Les anges sont ensuite entrés dans la vie d’Andrea. Par hasard. Si on peut encore appeler cela un hasard. Au fil de ses rencontres, elle découvre un jeu de carte  » Le message des Anges« . Et son intérêt pour ces créatures spirituelles, décrites comme des intermédiaires entre l’homme et le divin a pris une grande place dans sa vie. Les anges sont partout depuis toujours. Ils fascinent depuis la nuit des temps les artistes. Le cinéma et la littérature regorgent d’oeuvres évoquant les anges. Les Ailes de désir de Wim Wenders. L’Empire des Anges de Bernard Werber. Le Rire de l’Ange du conteur français Henri Gougaud. Pour ne citer qu’eux.

Darshana découvre ensuite Amma :  » Un ange incarné », sourit-elle. Cette femme, considérée comme une sainte en Inde est mondialement connue pour son étreinte. Elle a serré dans ces bras des millions de personnes à ce jour. Darshana s’est rendu plusieurs fois en Inde pour suivre ses enseignements.

Voyez ce reportage de Radio-Canada :

Le message des Anges

A force de chercher des guides, la réceptivité de Darshana s’ élargit. Aujourd’hui, elle explique qu’elle peut ressentir la présence des anges, comme une énergie bienveillante. Et cela n’a plus rien a voir avec la religion catholique dans laquelle elle  a baigné enfant. Elle m’indique que ces êtres célestes lui délivrent des messages. Il lui arrive de les transmettre à ceux qui recherchent auprès d’elle un accompagnement spirituel.

Illustration : Angélique Tridot


 Ma curiosité est forcément piquée au vif. Que peut bien raconter un ange ? Et comment communique-t-il ?

Darshana poursuit :  » Les anges  communiquent par le biais de notre intuition. Tout le monde a la capacité de les entendre. Tout le monde a déjà prêté attention à cette petite voix en nous qui nous conseille de prendre tel ou tel chemin. Il y a des choses que l’on sait qui ne passe pas par la raison. Pour moi les anges, c’est cette force qui nous guide intérieurement » .

Je m’interroge : A quoi peuvent bien servir les anges?  » Les anges sont là pour nous guider à accomplir notre mission de vie, explique-t-elle.Vaste projet !  C’est quoi exactement une mission de vie ?  » Le sens de notre passage sur terre, c’est l’évolution. Nous sommes là pour progresser et être heureux. Les anges apprécient que les humains fassent simplement ce qu’ils aiment. Ils nous demandent de rechercher le bonheur à chaque instant de notre vie, dans le moment présent « , précise la jeune femme.

 La poursuite de bonheur n’empêche pas de ressentir parfois des émotions négatives : le deuil, la souffrance, l’anxiété, les peurs sont aussi le lot quotidien de l’être humain et nous traversons tous des périodes sombres. Alors comment faire pour trouver la paix? Pour Darshana, les anges nous enseignent qu’il est possible de transformer les pensées négatives par le biais de la prière.

La prière est selon elle,  une manière de demander de l’aide et de se relier au sacré, sans forcément passer par le dogme religieux.   »Les anges , explique-t-elle,  répondent toujours lorsqu’on les appelle. Il suffit d’être réceptif à leurs messages. Une rencontre, un livre, ou un évènement inattendu peuvent nous aider sur le chemin. Il faut cultiver l’intuition, l’écoute de soi et de ses ressentis.  » Mon chemin spirituel n’ a toujours eu qu’un seul but :  trouver la paix intérieure. La seule vérité qui compte sur cette terre, conclut-elle, c’est l’amour de soi et des autres« .

Alors croire ou ne pas croire à l’existence des anges? Telle est la question. Chacun reste  libre de se forger sa propre opinion, en fonction de ses convictions et de ses expériences.

Il est cependant intéressant de constater que deux études épidémiologiques portant chacune sur près de 4 000 personnes sur une période de 6 ans tendent à démontrer un lien direct entre la pratique spirituelle (personnelle ou dans un cadre formel) et une meilleure santé et  une plus grande longévité. ( Sources : http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=priere_th);

A méditer!

« La terre est au soleil, ce que l’homme est à l’ange ». » Victor Hugo  »Les Contemplations »

Si vous souhaitez  contacter Darshana pour en savoir plus sur son expérience chamanique et sur les anges n’hésitez pas : darshanama@gmail.com

 
 
Liens pour aller plus loin :
 
Spirituality and Health
Ce numéro spécial (mai 2007) du Medical Journal of Australia traite en profondeur et avec rigueur des liens complexes entre spiritualité et santé.
www.mja.com.au
 
Un livre: Enquête sur l’existence des anges gardiens de Pierre Jovanovic
 


Conférence Doreen Virtue du 10 Juin 2012 à Paris

Image

Messages clés de la conférence:

Ange veux dire « Messagers de Dieu », Ils sont le pont entre la peur et l’amour. Ils nous aident seulement si on leur demande. Ils respectent notre libre arbitre.

Doreen Virtue nous dit que cette année est l’année des Enfants Indigos (nés entre 1970 et 1980). Les indigos savent quand on leur ment, qu’on les traite avec condescendance ou qu’on les manipule. Puisque leur but collectif consiste à nous conduire vers un nouveau monde d’intégrité, les détecteurs de mensonge des indigos sont sans faille.

Elle nous indique que c’est donc l’année pour dire la vérité. Il n’y a plus de choix que de dire la vérité.

ImageImage

Elle nous a parlé également de l’étoile SIRIUS, l’étoile la plus brillante du ciel.

Nous sommes dans le chemin énergétique de cette étoile. Elle fait partie de la constellation du Grand Chien.

C’est également une étoile très proche de nous à seulement 8,6 années-lumière. Sirius est accompagnée d’une petite étoile, connue sous le nom de Sirius B et une troisième étoile appelée Sirius C.

Elle brille d’un bleu profond magnifique et transmet des vagues rouges et blanches.

Doreen nous a parlé de la relation du peuple DOGON avec et cette étoile ainsi que les corrélations avec l’ancien Egypte.

( Sur internet vous pouvez obtenir plus d’information).

Elle nous a proposé d’ouvrir nos coeurs et demander la lumière de Sirius.

Image

Il y a donc 5 moyens de sentir les anges:

Par les émotions,

les sensations physiques,

les visions,

par les idées

et par le son.

La semaine dernière, avec le retour de Venus, nous avons eu une mise à jour sur toute la Terre. Sirius nous envoie de l’énergie, nous sommes renouvelés.

Doreen Virtue, nous a parlé également des régimes alimentaires. Il est plus qu’évident que pour être plus en accord avec notre part divine il faut manger des aliments hauts en vibrations. Donc pas d’animaux (car ils portent la vibration de la mort), les produits chimiques (pesticides…), trop sucré, café, alcool. Ainsi, privilégier les aliments bio, légumes et fruits locaux ou du jardin.

Nous pouvons demander aux anges de nous aider à enlever l’envie envers ces aliments.

Il faut donc désintoxiquer son esprit pour mieux se focaliser (se concentrer, se polariser, se recentrer pour éviter de s’éparpiller et se disperser).

 Puis, elle nous a parlé des évolutions climatiques, comme quoi nous allons vers un climat général tropical.

Elle nous demande de transformer toute inquiétude en prière.

Elle a répondue à des questions générales et personnelles puis nous avons fait un exercise à deux.

Pour finalement nous rappeler qu’on peut parler aux anges avant de se coucher, ou en écrivant une question qu’on met sous l’oreiller. Les messages peuvent venir durant le sommeil, par le rêve ou au reveil mais aussi après, durant une méditation, en balade en nature, près de l’eau, sous la douche, durant des exercices physiques… C’est l’oxygène qui facilite la communication avec les anges.